mercredi 28 mars 2012

beautiful brume

Tiraillements, peau sensible, changement de température/saison, peau agressée...la meilleure solution est d'y apporter une douceur par une brume d'hydratation. Un coup de pssschittt, c'est tellement facile et agréable. Après des achats et essais multiples, je suis ravie par trois brumes en particulier.


Brume d'hydratation Intense de Sampar à l'eau de rose et de géranium sans alcool: un pur délice après le nettoyage de la peau et avant l'application de ma crème hydratante. Elle apaise ma peau et permet un meilleur effet de ma crème hydratante. Son odeur n'est pas gênante même si la présence de la rose est percevable. On peut, de plus, la réappliquer au cours de la journée même sur une peau maquillée, en effet elle rafraîchit le teint sans abîmer le maquillage.

Rosewater balancing mist de Jurlique: cette brume a les mêmes attributs que celle de Sampar. Les ingrédients sont naturels. L'odeur de rose est très prononcée, pouvant gêner même si elle s'estompe rapidement. Son point faible: la petite contenance par rapport au prix (envrion 38 euros pour 100ml). Je l'utilise le soir avant (ou parfois sans) la crème de nuit car elle est plus riche que celle de Sampar. Jurlique est une marque australienne, vrai chouchou des Hong Kongaises, disponible sur Internet uniquement (pour l'instant?) pour la France.

Fix + Brume fixante/rafraîchissante de MAC: un indispensable destiné à celles qui se maquillent régulièrement. Elle permet un rendu homogène du maquillage quand on utilise de la poudre pour le visage (fond de teint ou poudre translucide) ou encore des fards à paupières en poudre. Elle redonne du peps en fin de journée quand le teint commence à se ternir un peu. Après pulvérisation, la peau s'assèche rapidement et la peau maquillée paraît fraîche et naturelle. Son odeur est agréable. Jamais sans mon Fix + ! J'adore particulièrement la version à la lavande en édition limitée (malheureusement).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Avant-première : Two days in New York

C'est avec excitation que j'ai assisté à l'avant-première de Two days in New York de Julie Delpy au cinéma Studio 28 à Paris. Quel bonheur de profiter d'une petite salle de cinéma si accueillante et charmante ! Les fauteuils sont confortables, il y a de l'espace pour les longues jambes et les personnes de petite taille (comme moi) ne sont pas gênées pour les voisins de devant. Il y a une atmosphère détendue qui y règne. Après deux bandes-annonces, le rideau se referme sur l'écran et surprise, Julie Delpy est annoncée puis présentée avec un court interview. Quelle joie d'être parmi les heureux amateurs du cinéma ce soir-là !
Julie Delpy, souriante, accessible et gênée quand l'intervieweur l'a présentée comme étant the new "Woody Allen'' qu'elle dit partager les mêmes névroses et angoisses. Avec un petit rire, elle nous révèle l'écriture en cours de cinq scénarios différents.
Tout le long du film était ponctué de fous rires...preuve qu'il a comblé le public ce soir. Je n'ai pas échappé au charme de la manifestation névrotique des personnages et des images de New York qui nous laissent rêveurs. Moi aussi, je veux participer à cette joyeuse cacophonie familiale si réelle et si proche.
Le temps a filé très vite et ma première pensée en quittant la salle de projection est : "Viiiiite, vite ! Il me faut le dvd Two days in Paris".

Rendez-vous sur Hellocoton !